De la chimie à l'agroalimentaire, de la grande distribution à la climatisation en passant par les transports maritimes ou terrestres et la recherche médicale, le froid est un auxiliaire indispensable.


Centres d'intérêts: 
concevoir, utiliser des technologies industrielles de pointe
réparer, entretenir, installer des équipements
Niveau d'accès: 

Secteurs professionnels: 
climatisation
froid

Activité

Fonction études

Dans un bureau d'études, l'ingénieur définit l'architecture générale des grandes installations et les caractéristiques techniques des matériels, réalise les schémas d'ensemble de l'installation, conçoit des équipements.

Le technicien aide à la conception de nouveaux matériels. Il met au point les composants entrant dans leur construction. Il calcule, choisit les constituants, réalise des plans d'ensemble... pour mettre au point les installations.

Fonction commerciale

Études de marché, proposition de projets, négociation de contrats, contrôle des travaux réalisés... figurent parmi les rôles de l'ingénieur d'affaires.

Le technicien, même s'il est au service de la clientèle tient compte des contraintes de l'immeuble, de l'environnement, des normes de sécurité. Puis il propose un projet d'installation et suit le déroulement du chantier.

Fonction maintenance

Entretien, dépannage, remplacement de pièces défectueuses, mise en service et réglage des nouveaux équipements... le technicien frigoriste peut aussi assurer la maintenance. En amont, l'ingénieur organise la maintenance en planifiant le travail des équipes, en définissant des méthodes...

Environnement de travail

Froid industriel ou commercial

Les ingénieurs et les techniciens travaillent le plus souvent dans les grandes entreprises de construction et d'installation de matériels frigorifiques et de climatisation. Froid industriel (entrepôts frigorifiques, équipement d'usines, patinoires, piscines) ou froid commercial (équipement de magasins d'alimentation, grandes surfaces, traiteurs, boulangeries, etc.) sont leur champ d'activité de même que le conditionnement d'air (salles propres d'hôpitaux ou d'informatique, climatisation de confort, protection de l'environnement intérieur dans l'industrie) ou en cuisine professionnelle (restaurants, hôtellerie, cantines).

Froid « spécial »

Les entreprises du froid répondent aux nombreuses demandes des domaines de la transfusion sanguine, de la chirurgie (cryochirurgie), de la liquéfaction des gaz, du traitement de surface ou de la pétrochimie.

En déplacement sur le chantier

En bureau d'études ou en production, les horaires sont réguliers et l'activité, sédentaire. En revanche, en installation-maintenance, le travail s'effectue en permanence chez les clients. De nombreux déplacements sont alors nécessaires, en particulier dans les pays chauds, très demandeurs.

Compétences requises

Anticipation et réaction

Pour éviter l'interruption de la chaîne du froid, les frigoristes doivent concevoir des équipements fiables, hautement sécurisés. En cas de problèmes sur des installations complexes, il leur faut faire preuve de rapidité et de perspicacité dans leurs prises de décision.

Autonomie et goût des contacts

Le sens des responsabilités et l'autonomie sont également nécessaires aux professionnels du froid. En relation avec les clients utilisateurs, ils doivent se montrer diplomates, convaincants et fins négociateurs. Une grande part de la réussite d'un chantier tient donc autant à leur sens relationnel qu'à leur rigueur et à leur esprit d'initiative.

Adaptation aux évolutions

Les frigoristes doivent être capables de maîtriser rapidement les technologies nouvelles (automatismes, techniques de régulation, électronique, nouveaux matériaux, etc.) et les réglementations qui évoluent très vite. Le tout dans un contexte où la lutte pour les économies d'énergie et la préservation de l'environnement deviennent prioritaires.

Carrière & salaire

Des professionnels recherchés

L'industrie française du froid est une des mieux placées sur le marché international et constitue un secteur porteur d'emplois. Elle recherche des ingénieurs mais également des techniciens pour assurer la maintenance et la remise aux normes des installations (nouveaux fluides, systèmes de prévention contre l'effet de serre...). Mais aussi pour traiter toutes les questions liées à la protection de l'environnement, aux technologies du froid, etc.

Du technicien à l'ingénieur

La profession offre des perspectives d'évolution de carrière intéressantes. Chez les constructeurs, par exemple, les techniciens peuvent accéder, par promotion interne, à des postes d'ingénieur d'études ou de production. Ils peuvent encore prendre des responsabilités de chef d'agence concessionnaire de marques internationales et nationales. Après quelques années d'expérience, un technicien supérieur peut éventuellement créer sa propre entreprise.

De l'ingénierie à l'expertise

Après avoir acquis une expérience professionnelle, l'ingénieur frigoriste pourra diriger un service ou une entreprise. Il pourra également se spécialiser dans les économies d'énergie et devenir ingénieur-conseil ou expert.

Salaire du débutant

A partir du Smic, et jusqu'à 2230 euros brut par mois pour un technicien supérieur.

Accès au métier

Le métier est accessible avec un CAP jusqu'au bac + 5. Le bac pro est actuellement le diplôme le plus demandé. Les ingénieurs généralistes, avec une formation orientée mécanique, électrotechnique, thermique, énergétique ou génie climatique restent toujours appréciés.

Niveau CAPCAP froid et climatisation ;Niveau bacBac pro technicien du froid et du conditionnement de l'air ;BP monteur dépanneur en froid et climatisation ;Niveau bac + 2BTS fluides, énergies, environnements, option génie frigorifique préparé en général après un Bac techno STI2D (développement durable) ;Niveau bac + 3Diplôme de responsable conception, mise en place et maintenance des installations frigorifiques et climatiques  du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) ;Licence pro: énergie et génie climatique ; génie civil et construction ; installations frigorifiques en agroalimentaire...Niveau bac + 5, + 6Master pro : énergies nouvelles, matériaux avancés, génie et gestion du froid ;Spécialisation (en 1 an) en froid industriel et génie climatique de l'Institut français du froid industriel et du génie climatique (IFFI) pour les ingénieurs « profilés énergétique ».

PDF version
PDF version