Salarié-e du secteur privé

Tout-e salarié-e peut bénéficier de la formation professionnelle continue. Elle a pour objet de favoriser l'insertion ou la réinsertion professionnelle des travailleurs, de permettre leur maintien dans l'emploi, de favoriser le développement de leurs compétences et l'accès aux différents niveaux de la qualification professionnelle, de contribuer au développement économique et culturel, à la sécurisation des parcours professionnels et à leur promotion sociale. (source Service public)

Le Conseil en évolution professionnelle (CEP)

  • Le CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE (CEP) est un dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle et, s'il y a lieu, établir un projet d'évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d'activité...). 
    Comment en bénéficier ?

Les aides à la construction de projet

  • Le BILAN DE COMPETENCES a pour but de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation. Pour atteindre ce but, les actions de bilan de compétences mises en œuvre doivent permettre l'analyse des compétences professionnelles et personnelles de l'intéressé(e) ainsi que ses aptitudes et motivations. 
    Comment en bénéficier ? Salarié-e en CDI / Salarié-e en CDD 
     
  • Les partenaires sociaux ont décidé de créer pour vous un PASSEPORT FORMATION (loi du 4 mai 2004, et avenant 20 juillet de l'accord national interprofessionnel - ANI). Ce passeport vous appartient, vous le remplirez, à votre convenance, tout au long de votre vie professionnelle. Il vous permettra d'être acteur de votre carrière professionnelle. Il est votre "journal de bord professionnel". Vous y inscrirez vos connaissances, vos compétences, vos aptitudes et acquis professionnels. 

Le financement de sa formation

Les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) sont des organismes chargés de la collecte, la gestion, la mutualisation des fonds des entreprises destinés à financer la formation professionnelle continue des salariés. S'il existe des OPCA interprofessionnels, ces organisations sont majoritairement de branche : chaque métier dispose de son OPCA spécifique. Il existe ainsi un OPCA des Transports, un OPCA du BTP, etc. Pour trouver son OPCA, il faut connaître le code NAF (nomenclature d'activités française) ou APE (activité principale exercée) de son entreprise. Il fait référence à la branche d'activité de l'entreprise. Ce code se trouve sur le bulletin de paie de l'employé-e. Liste des OPCA

A l'initiative du salarié-e

  • Le COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) est une modalité d’accès à la formation créée par la loi relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale. Il a pour ambition d’accroître le niveau de qualification de chacun et de sécuriser le parcours professionnel. Depuis le 1er janvier 2015, tous les actifs (salariés ou demandeur d’emploi) disposent d’un Compte Personnel de Formation (CPF) en remplacement du Droit Individuel à la Formation (DIF). 
    Vous trouverez toutes les informations utiles sur le portail du CPF : http://www.moncompteformation.gouv.fr/
     

  • Le CONGE INDIVIDUEL DE FORMATION (CIF) est un droit d'absence, accordé sous certaines conditions, permettant au salarié-e de suivre l'action de formation de son choix : 
    - à son initiative et à titre individuel, 
    - indépendamment de son éventuelle participation à des stages inclus dans le plan de formation de l'entreprise qui l'emploie. 
    La formation s'accomplit sur tout ou partie du temps de travail.  
    Pour vous aider en région : La Cité des Métiers de Normandie propose les permanences Afdas, FAFTT, Fongecif, UNIFAF, Uniformation. VOIR LE CALENDRIER

Démarche partagée avec l'employeur

  • Le PLAN DE FORMATION DE L'ENTREPRISE est un document qui retrace l'ensemble des actions de formation retenues par l'employeur pour les salariés en fonction de l'intérêt de l'entreprise et de ses objectifs. Le plan est défini après le recensement des besoins et une consultation des représentants du personnel. Il peut comprendre tout type d'actions (dans le cadre du champ d'application des dispositions relatives à la formation professionnelle continue) et notamment des actions : 
    - de bilan de compétences, 
    - de validation des acquis de l'expérience, 
    - de lutte contre l'illettrisme et d'apprentissage de la langue française. 
    La mise en place du plan de formation n'est pas obligatoire. 
     
  • L'ENTRETIEN PROFESSIONNEL doit permettre au salarié-e de participer activement à son évolution professionnelle. Il peut contribuer à la définition de parcours individuels de formation répondant tant aux besoins de l'entreprise qu'à ceux du salarié.  
    Pour vous aider en région : La Cité des Métiers de Normandie propose les permanences Afdas, FAFTT, Fongecif, UNIFAF, Uniformation. VOIR LE CALENDRIER
     
  • La PERIODE DE PROFESSIONNALISATION est un dispositif qui vise à favoriser le maintien dans l'emploi des salariés en contrat à durée indéterminée, par des actions de formation alternant des enseignements théoriques et pratiques.

Les congés mobilisables

  • Le CONGE SABBATIQUE est un droit à une absence de six à onze mois. L'employeur ne peut pas le refuser, sauf dans les entreprises de moins de 200 salariés, mais il peut éventuellement en différer l'obtention. Le contrat de travail est suspendu durant tout le congé. Le salarié retrouve son salaire et son emploi - ou un poste équivalent - à son retour dans l'entreprise.
     
  • Le CONGE SANS SOLDE permet au salarié de s'absenter de l'entreprise, avec l'accord de son employeur, pour une durée conjointement définie. Il a l'assurance de retrouver son emploi - ou un poste similaire - à son retour. Les modalités pratiques de ce congé, non prévu par le Code du travail, ne sont pas définies. Tout dépend de la convention collective du secteur ou, à défaut, de la décision de l'employeur.

La validation des acquis de l'expérience (VAE)

La validation des acquis est un dispositif, accessible à toute personne qui a exercé une activité professionnelle de trois ans minimum, quel que soit son statut

PDF version
PDF version